FUNNY GIRL ?

Par FAL : Donc, à l’issue de la cérémonie des Césars, Madame Florence Foresti a instagraphé qu’elle était écœurée. À vrai dire, on la comprend, puisqu’on était écœuré bien avant elle. Et même plus qu’écœuré quand, pour amuser la galerie, elle avait expliqué à son compère que, s’il voulait devenir un mythe, il lui suffisait de se suicider à trente-cinq ans, comme Patrick Dewaere. On admettra à la rigueur – nous disons bien : à la rigueur – que ce genre de « bon mot » puisse se tenir lors d’un dîner privé face à deux ou trois personnes, mais quand c’est devant des millions de spectateurs, ce bon mot relève de l’abjection pure et simple. Madame Foresti n’a-t-elle pas songé une seconde qu’il y avait aujourd’hui parmi nous des parents de Dewaere, ou tout simplement des gens qui avaient vécu ou travaillé avec lui et qui n’auraient pas particulièrement envie de rire en entendant son flot rance verbal ? Mais sans doute a-t­‑elle pour livre de chevet Le Magasin des suicides de Jean Teulé, ce grand chef-d’œuvre de la littérature contemporaine dans lequel l’auteur trouve malin de situer le magasin du titre juste à côté d’une rue Bérégovoy. L’obsession américaine du « politiquement correct » est excessive, mais certains « humoristes » français devraient parfois s’en inspirer un peu dans leur cahier des charges.

Le cas Polanski proprement dit mérite incontestablement discussion, puisqu’il touche à la question parfaitement insoluble des rapports entre l’homme et l’œuvre (cf. nos petites remarques sur le sujet : https://blog.starfix.fr/2019/12/09/the-devils-island/). On peut fort bien comprendre que certaines voix aient appelé au boycott. Encore eût-il fallu que le timing soit convaincant et qu’on boycotte d’emblée. À partir du moment où Polanski avait été sélectionné, il était dans la logique des choses qu’il puisse être élu. Et Madame Foresti et d’autres comme elle savaient bien que cette possibilité, pour ne pas dire cette probabilité (puisque J’accuse avait été sélectionné dans plusieurs catégories), existait. Il s’agit là, ni plus ni moins, d’une question de droit. Imagine-t-on un examen auquel un candidat pourrait se présenter, mais devrait être recalé quoi qu’il advienne ? Madame Foresti n’avait qu’à refuser de s’asseoir à la table de jeux si elle pensait que les dés étaient pipés. Elle n’avait qu’à ne pas présenter la cérémonie. Quand, dès les premières secondes, elle soulignait le fait qu’elle était courageuse, elle aurait dû avoir en tête l’impératif catégorique du titre du film d’Yves Robert Courage, fuyons. Fuir n’est courageux que si c’est avant la bataille. La France, quoi qu’on en dise, est à bien des égards un pays bien peu cartésien.

FAL

Suivez toute l’actualité de STARFIX

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :