La Politique des auteurs

Par Claude Monnier : La politique des auteurs est-elle vraiment pertinente au cinéma, art collectif où le producteur, le scénariste, la vedette, le chef-op et le décorateur ont un rôle primordial dans le résultat final ?  Cette politique, qui consiste à voir dans le cinéaste un artiste aussi solitaire qu’un écrivain ou un peintre, est-elle une vue de l’esprit ? Est-elle une preuve de snobisme pour qui la pratique ? Je l’ignore.

Ce que je sais en revanche, c’est que j’ai toujours préféré le film raté d’un auteur au film réussi d’un faiseur. Prenons deux cas célèbres, l’un « raté », l’autre « réussi » : d’un côté L’Esprit de Caïn, de l’autre Miss Daisy et son chauffeur (mais on pourrait tout aussi bien opposer Hook et l’Eveil, Robin des bois et Le Discours d’un roi, Zero theorem et Selma).
Toute la question est : pourquoi, comme beaucoup de cinéphiles, préfère-je voir et revoir un film raté comme L’Esprit de Caïn plutôt qu’un film réussi et oscarisé comme Miss Daisy et son chauffeur ? Réponse : parce que le premier est un film « en relief », parce que l’on y voit, dans chaque plein et chaque creux, la personnalité originale et imparfaite de l’auteur, Brian De Palma, tandis que le second est un film lisse, sans originalité, sans aspérité pour s’accrocher, où l’on n’apprend rien sur son réalisateur, Bruce Beresford, si ce n’est qu’il est un type bien comme vous et moi. La sagesse exige bien sûr d’aimer les deux films mais la connaissance du medium cinéma exige de reconnaître qu’il y a plus d’intérêt dans l’un que dans l’autre, que le premier pose la question « qu’est-ce que le cinéma ? » et tente d’y répondre à chaque séquence, fût-ce maladroitement, tandis que le second n’est qu’une pièce de théâtre déguisée ou une émission de radio réussie, un dialogue entre deux personnages où le cinéma n’est qu’un support parmi d’autres.

Pourtant, objectivement, L’Esprit de Caïn est mal écrit et mal joué. La politique des auteurs est donc bel et bien une forme de snobisme mais ce snobisme a le mérite de considérer le cinéma comme autre chose qu’un support efficace pour raconter une histoire, autre chose, pour paraphraser François Truffaut (inventeur du concept de la politique des auteurs dans les années cinquante) qu’une « mayonnaise qu’on réussit ou qu’on rate ». Le cinéma, peu importe le genre, doit être aussi personnel qu’une toile de maître, un film doit être l’empreinte digitale de son réalisateur. La différence qu’il y a entre L’Esprit de Caïn et Miss Daisy et son chauffeur, c’est, en quelque sorte, la différence qu’il y a entre une peinture académique et un tableau impressionniste ou cubiste.

Avec beaucoup d’humour et de profondeur, Jean Renoir disait : « Les grandes œuvres d’art ne sont pas parfaites. L’œuvre parfaite, c’est l’académisme ; l’œuvre parfaite, ce sont les tableaux du Luxembourg, ce sont les tableaux de batailles, avec des cuirassiers brandissant des sabres : ils sont parfaits, il y a toutes les ombres, les moustaches, tout, tout y est, c’est parfait. C’est parfait, et c’est insupportable. » Et une autre fois d’ajouter, tranchant une bonne fois pour toutes la question entre le film académique, en tous points parfait, et le film déséquilibré mais personnel d’un auteur : « Je ne pense pas que l’on puisse prétendre que Le Tour du monde en 80 jours de Mike Todd soit meilleur que Charlot soldat. Je ne crois pas. » (Les deux citations sont extraites de Jean Renoir Entretiens et propos, Ramsay Poche cinéma, p. 49 et p. 157)

Cela dit, reconnaissons qu’en poussant cette logique jusqu’au bout, certains cinéphiles iront jusqu’à préférer L’Esprit de Caïn aux Incorruptibles. Mais là je ne peux pas suivre !

Enfin, il faut admettre qu’il y a auteur et auteur. Si être un auteur, c’est avoir un style reconnaissable entre tous et une vision de la vie cohérente de film en film, alors Michael Bay est, hélas ! un auteur.  Et là, évidemment, il vaut mieux Miss Daisy et son chauffeur car ce qui compte, in fine, c’est l’intelligence de l’œuvre.

Claude Monnier

Suivez toute l’actualité de STARFIX

STARFIX est une marque déposée par STARFIX PRODUCTIONS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :