Dune : et de deux.

Par Claude Monnier : C’est entendu : le Dune de David Lynch était souvent kitsch, elliptique et même bâclé sur le plan des trucages, mais alors pourquoi, malgré la perfection technique et le « réalisme environnemental » de cette version (Ville)neuve, reste-t-on sur sa faim ? Pourquoi, malgré tous ses défauts, la version de Lynch est-elle, à nos yeux du moins, plus magique, plus exotique et plus marquante ?

Est-ce parce que Kyle MacLachlan, dans le rôle de Paul Atréides, est plus noble et plus mystérieux que Timothée Chalamet ? Est-ce parce que, dans les rôles du Duc Leto, du Baron Harkonnen, du docteur Yueh et de la Shadout Mapes, Jurgen Prochnow, Kenneth McMillan, Dean Stockwell et Linda Hunt ont plus de présence que Oscar Isaac, Stellan Skarsgard, Chang Chen et Golda Rosheuvel ? Est-ce parce que, malgré sa volonté de rompre avec l’esprit délibérément littéraire et théâtral de la version Lynch, Villeneuve ne fait que reprendre exactement les mêmes scènes, en se débrouillant, avec deux fois plus de temps que Lynch, pour être encore plus expéditif et confus sur la chute de la maison Atréides ? Est-ce parce que Freddie Francis est un plus grand directeur photo que Greig Fraser ? Est-ce parce que le groupe Toto fait de la meilleure musique que le teuton Hans Zimmer ? Ou bien est-ce tout simplement parce que, même les mains attachées dans le dos par Dino De Laurentiis, David Lynch est un réalisateur plus original que Denis Villeneuve ?…
C’est bien possible.

Je gage que, en coupant l’histoire à sa moitié (Paul et Jessica accueillis par les Fremen), Villeneuve va insister fortement, dans la seconde partie qui n’est pas encore tournée, sur ce qu’avait dû expédier Lynch en son temps (les batailles de Paul contre l’Empereur). Mais alors pourquoi le cinéaste canadien n’arrive-t-il pas, en deux heures et demie, à traiter convenablement de l’un des grands nœuds tragiques du roman de Frank Herbert, à savoir la trahison du docteur Huey, nœud que Lynch traite si bien en moitié moins de temps ? Villeneuve utilise-t-il trop de ralentis ? S’appesantit-il trop sur les dunes au détriment des hommes ?…
Là encore, c’est bien possible.

Attendons tout de même la suite de ce remake pour juger pleinement.

Claude Monnier

Suivez toute l’actualité de STARFIX

STARFIX est une marque déposée par STARFIX PRODUCTIONS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :