JOKER, LE NOUVEAU BADMAN

Par FAL : Les héros sont solitaires, mais ils n’en sont pas moins flanqués de « supporting actors » souvent presque aussi importants qu’eux. Que serait Sherlock Holmes sans Watson ? Tintin sans le capitaine Haddock ? Et aux alliés, il convient d’ajouter les adversaires : Jean Valjean ne serait pas Jean Valjean sans JavertLire la suite « JOKER, LE NOUVEAU BADMAN »

ESCALIER INTERDIT

Par FAL : A priori, le film britannique « Les Chemins de la Haute Ville », premier maillon au cinéma du mouvement « kitchen sink » de la fin des années cinquante et du début des années soixante, n’a pas grand-chose de starfixien. Cependant, outre le fait que rien de cinématographique n’est étranger à Starfix,Lire la suite « ESCALIER INTERDIT »

RAMBO : LAST BLOOD

Par Christophe Lemaire : J’ai hésité (vu l’accueil critique) et j’y eusse été hier soir… et… mon dieu… quel grand plaisir coupable ! Car il est mathématiquement impossible que Stallone ait tourné ça au premier degré ! Les vingt dernières minutes, c’est du Tom & Jerry gore ! Du Itchy et Scratchy en version liveLire la suite « RAMBO : LAST BLOOD »

LA VÉRITÉ 66 LE MANS

Par FAL Tout spectateur français doté d’un peu de mémoire, voyant sur une affiche le titre « Le Mans 66 », est enclin à penser qu’il s’agit là d’un remake du « Le Mans » tout court sorti en 1971, avec Steve McQueen dans le rôle principal et, accessoirement, François Fillon parmi les figurants. MaisLire la suite « LA VÉRITÉ 66 LE MANS »

REDESSINE-MOI UN ROBOT

Rien n’indique que Claude Lelouch et James Cameron soient intimement liés, mais ils doivent avoir le même conseiller en communication. Il y a quelques mois en effet, le premier « vendait » « Les Plus Belles Années d’une vie », troisième volet d’« Un homme et une femme », en expliquant à qui voulait l’entendreLire la suite « REDESSINE-MOI UN ROBOT »